Apprendre de ses erreurs - Nicolas Pavo
Nicolas Pavo

Moi et la vie de jetset, ça ne fait qu’un! J’adore Montréal et New-York pour y passer du bon temps aux meilleures tables et dans les meilleures clubs. Travaillant très fort dans le domaine de l’investissement, j’aime bien profiter de la vie en mangeant bien et en écoutant les derniers hits des meilleurs DJ de ces deux métropoles. Ce blogue, c’est lorsque je prends du temps chez moi, pour vous faire part de mes pensées et de mes expériences. Bonne lecture!

Apprendre de ses erreurs

Apprendre de ses erreurs - Nicolas Pavo

J’ai passé la soirée d’hier avec mon cousin Sébastien. Il avait le moral au plus bas. Il vient de se séparer. C’est un événement très triste quand il y a des enfants impliqués, et ils ont un fils de 3 ans, Théo. On se voyait plus tellement même si dans notre jeunesse, nous étions pratiquement inséparables. Vers l’âge de 17 ans, il a rencontré Marie-Josée, la fille de la nouvelle voisine de sa mère, et il en est tombé follement amoureux. Et dans son cas, on peut malheureusement dire qu’il est tombé sur la tête par le fait même.
Personnellement, je n’appréciais pas du tout le genre de sa blonde qui est devenu sa femme rapidement, puisqu’elle devait bien assurer son avenir, je suppose. Elle était jalouse maladive et très contrôlante. Physiquement, elle était plutôt jolie, mais du genre très artificiel, faux-cil, faux  ongles, faux seins et rallonges aux cheveux. Il lui a payé tous les traitements et chirurgies qu’elle voulait, augmenter ceci, diminuer cela, traitement acne spécial pour en enlever toute trace, etc. Je n’ai rien contre le fait qu’une femme prenne soin d’elle, au contraire, mais j’apprécie plutôt le style simple et authentique. Ma douce est une jolie sportive et naturelle jusqu’au bout des ongles.
Dernièrement, Marie-Josée, sa femme se disait insatisfaite, elle manquait de défi, elle s’ennuyait dans son couple. Elle avait déjà eu un petit travail à temps partiel, surtout pour passer le temps, car Sébastien gagne très bien sa vie, mais à la naissance de Théo, ils ont convenu qu’elle ne travaillerait pas tant qu’il n’allait pas à l’école. En fait, elle a abandonné l’école très tôt et ne savait rien faire de ses 10 doigts, même pas cuisiner paraît-il. Je présume que Sébastien le savait au fond de lui, mais il était aveuglé par son amour pour elle. Il la traitait comme une reine.
Eh bien, un jour, lorsqu’il est revenu d’un Congrès de deux jours, la reine avait emporté presque tout le palais et était disparu avec le petit prince ! Et depuis, elle n’a pas d’autre objectif que d’être toujours traitée comme dans la monarchie et de faire payer le roi pour tous ses besoins puisqu’elle n’a pratiquement pas de revenu. Et en plus, elle l’accuse de lui avoir gâché sa jeunesse, et même de l’avoir empêché de continuer ses études. Sa jeunesse ? Elle n’a même pas trente ans encore ! Et elle réclame la garde de leur fils, évidemment, puisque lui travaille trop pour s’en occuper. Je n’écrirais pas ici, tous les sentiments qu’elle m’inspire. Elle me fait penser à un vampire. Un vampire hypocrite en plus. Si l’expérience des uns, pouvait servir aux autres, mais on a beau dire à quelqu’un qu’il fait une grosse erreur, et qu’il le regrettera un jour, ça ne sert souvent à rien d’autre qu’éloigner cette personne de nous. Je sais, je l’ai fait avec mon cousin. Il a fallu malheureusement qu’elle le laisse pour qu’il le comprenne. Je sais qu’un jour, il rencontrera la bonne femme pour lui, son âme sœur. Et sera enfin apprécié et aimé à sa juste valeur. Hummm, il y a des femmes célibataires dans la salle qui cherche un homme charmant, doux, attentionné, très bien de sa personne ? Non, non, je ne parle pas de moi évidemment…