La santé par les plantes selon le Professeur Joyeux - Nicolas Pavo
Nicolas Pavo

Moi et la vie de jetset, ça ne fait qu’un! J’adore Montréal et New-York pour y passer du bon temps aux meilleures tables et dans les meilleures clubs. Travaillant très fort dans le domaine de l’investissement, j’aime bien profiter de la vie en mangeant bien et en écoutant les derniers hits des meilleurs DJ de ces deux métropoles. Ce blogue, c’est lorsque je prends du temps chez moi, pour vous faire part de mes pensées et de mes expériences. Bonne lecture!

La santé par les plantes selon le Professeur Joyeux

La santé par les plantes selon le Professeur Joyeux - Nicolas Pavo

Régulièrement, je reçois la newsletter de « santé nature innovation » qui est rédigée par le Professeur Joyeux. Cet éminent professeur français a déjà beaucoup fait parler de lui pour son regard  indépendant sur la santé et son intégrité. Ce cancérologue, spécialiste de la nutrition, professeur de médecine et chirurgien des hôpitaux est une référence en France.

C'est pour cela que j'aime bien lire sa lettre régulièrement. Il aborde tout un tas de sujets tel que récemment, le problème du vaccin D.T.P. en France. C'est vrai que le sujet fait débat en France de façon plus ou moins ouverte. En effet d'un côté,  la loi oblige les parents à vacciner leurs enfants contre le D.T.P. c'est-à-dire la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite, mais d'un autre côté, l'ancien vaccin classique n'est plus disponible sur le marché depuis un moment et en plus de cela, il a été remplacé par un vaccin tétravalent qui comprend non plus 3, mais 6 vaccins, pour certains contestés. Non seulement ce nouveau vaccin coûte plus cher, mais de surcroît, il est potentiellement nuisible à la santé de ceux qui le reçoivent, car il comprend tout particulièrement le vaccin contre l'hépatite B qui peut dans certains cas déclencher des scléroses en plaques des années plus tard.

On voit bien que le Professeur Joyeux parle de sujets plus graves que l'opération de simples varice au laser, mais il évoque aussi des sujets touchant davantage de personnes, comme les somnifères et le sommeil.

Dans sa dernière lettre, il met en garde contre l'utilisation excessive de médicaments  hypnotiques ou de sédatifs antihistaminiques utilisés contre les allergies. En effet, on voit que le risque de décès peut tripler, voire quadrupler, ou même quintupler, selon que le sujet utilise ce genre de produit à haute dose ou non.

On ne sait pas si la pathologie sous-jacente d'un sujet peut conduire à une prise de traitement, et donc, une insomnie primaire, voire une insomnie avec dépression ou avec anxiété, mais en tout cas, cela peut causer des somnolences. Le Professeur Joyeux conseille de ne pas arrêter d'un coup, mais progressivement les somnifères et de changer ses habitudes alimentaires en mangeant moins le soir, en évitant la viande rouge, qui augmente le travail de la digestion, et recule l’endormissement ; il recommande plutôt une bonne soupe avec des légumes cuits al dente à mastiquer, ou une bonne salade arrosée d'une olive extra-vierge, un peu de fromage de chèvre ou de brebis, sans oublier un bon ballon de vin bio sans trop de sulfites.

Il y a également trois plantes qui peuvent être utilisées pour soigner l'insomnie : l'aubépine qui détend le corps, le tilleul qui est un très bon sédatif et la valériane qui améliore la qualité du sommeil. D'autres plantes comme la camomille ou le houblon peuvent être efficaces contre l'insomnie et permettent d'éviter de se soigner  avec des médicaments beaucoup trop forts. Il y a donc des solutions naturelles qui permettent de surcharger le corps de substances chimiques. Merci Professeur Joyeux !