Le plaisir coupable de ne rien faire ? - Nicolas Pavo
Nicolas Pavo

Moi et la vie de jetset, ça ne fait qu’un! J’adore Montréal et New-York pour y passer du bon temps aux meilleures tables et dans les meilleures clubs. Travaillant très fort dans le domaine de l’investissement, j’aime bien profiter de la vie en mangeant bien et en écoutant les derniers hits des meilleurs DJ de ces deux métropoles. Ce blogue, c’est lorsque je prends du temps chez moi, pour vous faire part de mes pensées et de mes expériences. Bonne lecture!

Le plaisir coupable de ne rien faire ?

Le plaisir coupable de ne rien faire ? - Nicolas Pavo

Aujourd'hui, je vais vous expliquer et vous parler du plaisir de ne rien faire. Les vertus du lâcher-prise total sont importantes, mais comment le développer ? D'abord, choisissez votre lieu. Idéalement, ce devrait être votre jardin, s'il y a de vieux arbres dans celui-ci, c'est encore mieux. Sinon, vous pouvez également vous rendre dans un parc public avec un plaid ou une couverture. Ensuite prenez un transat et disposez le, avec tout le nécessaire à votre survie de la journée : eau, baladeur MP3 avec écouteur, un léger plaid. S'il s'agit d'un parc public, prévoyez un sac à dos avec bouteille d'eau, livre, baladeur, de quoi grignoter, un fruit ou autre.

Une fois ceci fait, retournez dans la maison et débranchez les téléphones (fixe, portable, fax). Personnellement, je pousserai le vice jusqu'à couper la sonnette de la porte d’entrée, mais je vous laisse le choix de cette dernière notion. Pour ceux qui se rendent parc, c'est l'avantage, vous ne devriez pas être dérangé.

Ensuite, installez-vous sur le transat, ou la couverture, respirez et prenez conscience de ce moment rien qu'à vous. Il n'y a plus rien. Rien ne compte à part vous. Observez la nature autour de vous. Poursuivez ce temps de pause salvateur, par la lecture d'une revue ou d'un livre sous l'abri soleil. Vous verrez qu’en faisant cela quelques minutes par semaine, vous récupérez votre énergie et vous serez moins stressé, moins énervé. Il en résultera une meilleure écoute de vous-mêmes, et une meilleure communication avec les autres.

Ça a l'air simple n'est-ce pas ? Alors pourquoi on n'ose pas le faire ? Pourquoi les rares fois où on le fait, on se sent coupable ? Je pense que c'est parce que dans nos sociétés modernes, tout va plus vite, toujours plus vite, et qu'on a survalorisé le travail. Dès cet instant, ne rien faire est très mal perçu, je dirais même que c'est suspect. Par ailleurs, soi-même, on a tendance à culpabiliser quand on ne fait rien.

En effet, on a toujours mille activités dans les tiroirs qui ne peuvent attendre, soi-disant !

Je vous recommande d'essayer ma technique de laisser de côté votre foule d'activités, et de vous mettre sur pause de temps en temps. Si vous suivez mon conseil, vous serez d'ailleurs beaucoup plus efficace pour agir dans votre quotidien. Vous verrez que l'ampleur des taches peut facilement s'organiser, ou tout simplement, vous trouverez d'autres solutions pour y faire face. En effet, j'ai constaté avec le temps et l'expérience que plus on court après le temps moins on le rattrape.

Si cette technique vous intéresse, je vous recommande de lire les articles sur la « slow life » et la décélération, c'est très intéressant et cela permet de prendre du recul par rapport à notre mode de vie occidental. Toujours à cent à l'heure, toujours connecté, mais pas forcément plus heureux. Pour ma part, j'ai découvert tous les bienfaits de ce mode de vie et dès que je sens que j'accélère trop, je le mets en place.

Par ailleurs, c'est une technique qui ne vous coûtera rien, si ce n'est un meilleur épanouissement pour VOUS.