Les caprices d'une petite sœur ! - Nicolas Pavo
Nicolas Pavo

Moi et la vie de jetset, ça ne fait qu’un! J’adore Montréal et New-York pour y passer du bon temps aux meilleures tables et dans les meilleures clubs. Travaillant très fort dans le domaine de l’investissement, j’aime bien profiter de la vie en mangeant bien et en écoutant les derniers hits des meilleurs DJ de ces deux métropoles. Ce blogue, c’est lorsque je prends du temps chez moi, pour vous faire part de mes pensées et de mes expériences. Bonne lecture!

Les caprices d'une petite sœur !

Les caprices d'une petite sœur ! - Nicolas Pavo

Mercredi dernier, ma petite sœur Cathy, qui est aussi ma colocataire, m’a parlé du maquillage permanent qu’elle aimerait se faire faire avant les fêtes. Au début, lorsqu’elle m’a parlé de tatouage, je n’étais pas vraiment d’accord à l’idée que ça pouvait être éternel. Mais elle m’a convaincu en m’expliquant que contrairement au tatouage, un maquillage permanent dure seulement que quelques années. Certains vont se demander pourquoi je me préoccupe de cela, la réponse est simple, c’est ma petite sœur, et même si elle est déjà majeure, j’ai promis à me parents de veiller sur elle pendant ses études ici, loin d’eux. J’imagine qu’ils auraient, eux aussi posé la même question s’ils avaient été ici. Pour prendre soin d’elle, je me suis renseigné sur internet de ce qu’il faut faire après ce genre de maquillage. Cathy avait pris un rendez-vous samedi dernier, et m’a demandé de l’accompagner. C’est la première fois que j’accompagnais ma sœur dans un salon de beauté, et j’avoue que c’était un plaisir. Je suppose qu’elle n’a pas encore de meilleures amies, ou c’était sa façon de me remercier, puisque c’est moi qui ai assuré cette dépense ! Mais Bof ! Ce n’est pas important.

Lorsque c’était fini, j’ai vu que ses sourcils étaient bien tracés, exactement comme elle le voulait. Et malgré les rougeurs qui sont fort probablement dues aux piqures, j’ai remarqué déjà ses yeux mis en valeur et c’était joli à voir. Chose faite, j’ai profité de cette sortie pour l’inviter dans un restaurant pour le dîner, elle a accepté, bien qu’elle avait un peu honte de se balader, ainsi les contours des sourcils rouges. Après le repas, je lui ai proposé d’acheter une paire de lunettes de soleil, qui serait aussi capable de cacher ses sourcils, jusqu’à ce qu’ils soient bien présentables, car j’ai lu sur internet que ça prendrait quelques jours. Cathy n’est pas vraiment fan de lunettes, mais elle n’avait pas le choix. Je ne sais pas pourquoi elle n’aime pas porter des lunettes de soleil, ça lui va tellement bien ! Mais cela ne me concerne pas, je joue simplement mon rôle de grand frère et j’en suis fier. Je pense que j’ai intérêt à être là lorsqu’elle aura besoin de moi, jusqu’à ce qu’elle s’habitue à cette ville et qu’elle trouve une vraie amie bien sûr. Samedi prochain, nous avons prévu de faire du shopping ensemble, puisque maman a envoyé de l’argent pour cela. Mais si elle trouve une nouvelle amie avant et décide de le faire avec elle (ou lui), il n’y aura aucun souci.