Les parents de mon colocataire - Nicolas Pavo
Nicolas Pavo

Moi et la vie de jetset, ça ne fait qu’un! J’adore Montréal et New-York pour y passer du bon temps aux meilleures tables et dans les meilleures clubs. Travaillant très fort dans le domaine de l’investissement, j’aime bien profiter de la vie en mangeant bien et en écoutant les derniers hits des meilleurs DJ de ces deux métropoles. Ce blogue, c’est lorsque je prends du temps chez moi, pour vous faire part de mes pensées et de mes expériences. Bonne lecture!

Les parents de mon colocataire

Les parents de mon colocataire - Nicolas Pavo

C’est l’été encore une fois. C’est dur à croire, mais c’est vrai ! On a passé au travers d’un autre hiver ! Bon, on est quand même à la moitié de l’été. Mais, il ne faut pas se décourager ! Même si la neige s’en vient, on va passer à travers, encore une fois. Après tout, on est Canadiens, et on est fait forts !

Alors, pour célébrer ce beau temps glorieux, les parents de mon colocataire ont choisi de nous visiter. Je dis « nous » seulement parce qu’ils m’apprécient, car je suis toujours agréable, d’après eux, quand ils viennent visiter. Alors, ils veulent que je les accompagne, dans la mesure du possible, durant les maintes aventures, visites et tournées que leur proposera leur fils bien-aimé.

En premier lieu, je choisis de leur demander ce qu’ils aimeraient faire, car c’est à partir de cela qu’on pourra bâtir une belle fin de semaine. Ils mentionnent qu’ils aimeraient voir quelques galeries d'art Montréal, pendant leur séjour, et que par la suite, ils veulent s’amuser. Ils ont mentionné que la Ronde n’était pas hors question, en nous faisant un petit clin d’œil complice.  Un sourire se forma sur mes lèvres. J’ai regardé mon colocataire qui lui, semblait trouver ça drôle. J’imagine que ses parents n’ont pas tendance à être trop aventuriers normalement, et que les manèges, surtout les montagnes russes, ne sont pas leur choix habituel.

Alors je tente ma chance, et je leur demande s’il y a un type de bar qu’ils aimeraient essayer au moins une fois. Le père dit que ça fait déjà très longtemps qu’il n’a pas joué aux billards. Mais, il aimerait aller à un bar où la musique n’est pas trop forte. Je sais que l’Après Cours dans le sous-sol de l’UQAM a parfois des après-midi plus tranquilles, et la table de billard est souvent disponible pendant ce temps-là. C’est sûr que le soir, c’est impossible, car la musique est comme dans tous les autres bars à ce moment-là.

Ensuite, s’ajoute une partie de mini-golf et, surprise-surprise, quelques heures à pratiquer l’art d’être archer. Mon colocataire et moi échangeons un regard surpris, mais de façon positive. On lève les sourcils, on tourne nos visages vers les parents en même temps, et on accepte avec un grand sourire sur les lèvres. Si une de ces activités n’est pas disponible parce qu’il y a trop de réservations, et qu’il n’y a plus de place pour nous, on ira faire un tour à dos de cheval.

Les activités sont choisies ! Nous allons passer une fin de semaine très agréable.